Sculpture sur bois

Réalisations et sculptures variées sur bois selon mon temps libre et mes envies du moment.

Archive pour février, 2009

Le petit banc

Posté : 21 février, 2009 @ 3:46 dans Réalisations | 2 commentaires »

Le banc en tilleul

Réalisé en tilleul, il comporte quatre grandes rosaces (deux sur l’assise et une sur chaque côté). deux demi-rosaces sont présentes sur l’assise ainsi que quatre cornières sur chacune des faces. Je l’ai lasuré, le fini est d’aspect brillant. Je l’ai monté avec des tourillons ainsi que des vis afin d’assurer la solidité car le biais des pieds est assez prononcé. Toutes les sculptures sont réalisées au cutter.

Un côté

Un côté

photos007.jpg

Une des deux rosaces de l'assise

Il m’a fallu un peu de temps pour tout réaliser, en effet, chaque petite rosace occupe entre 10 et 15 minutes…

 photos009.jpg

L’aspect grillagé ou rayé donne un bel effet en peu de temps car peu de bois est retiré, c’est très linéaire et donc rapide. Les triangles à côtés arrondis demandent un peu plus d’entraînement pour une finition soignée. Une des difficultés récurrente est l’inclinaison de la lame, en effet, surtout au début on a tendance à vouloir enlever beaucoup de bois et on plante la lame trop verticalement.

photos0161.jpg

photos0151.jpg

photos0141.jpg

photos013.jpg

photos012.jpg

Exemple de cornière.

photos010.jpg

Une des deux demi-rosaces de l’assise.

photos009.jpg

photos017.jpg

Celle-ci semble un peu délicate, mais ce genre de motifs est une répétition de triangles peu profonds qui ne demandent pas une grande technique, mais une lame bien affûtée.

Deux sous-verres

Posté : 21 février, 2009 @ 9:30 dans Réalisations | Pas de commentaires »

les2sousverres.jpg

Réalisés en tilleul, ces sous-verres sont tout simplement deux rondelles de 1 cm d’épaisseur et de 8cm de diamètre dans lesquelles sont taillées une rosace. Il est recommandé de tailler les deux rosaces en premier, puis seulement après, de découper le pourtour à la scie sauteuse. L’astuce pour ne pas que la scie sauteuse n’éclate le bois à proximité de la rosace est de passer la lame du couteau ou du cutter verticalement sur le trait de coupe côté intérieur avant de découper le disque.

 sousverre2.jpg

sousverre1.jpg

Le noyer

Posté : 21 février, 2009 @ 9:07 dans Essences de bois utilisées | Pas de commentaires »

Essence appréciée par les sculpteurs pour sa finesse et ses qualités de finition. C’est un boir reativement dur surtout s’il est très sec.

L’aulne

Posté : 21 février, 2009 @ 9:06 dans Essences de bois utilisées | Pas de commentaires »

Bois un peu dur avec des cernes plus ou moins hétérogènes. Il est assez agréable à travailler, plutôt pour de petites entailles.

Le sapin et l’épicéa

Posté : 20 février, 2009 @ 10:17 dans Essences de bois utilisées | Pas de commentaires »

A utiliser vraiment que si l’on a que ça sous le coude ! Très hétérogènes au niveau de la dureté de leurs cernes de croissance, les fibres sont grossières et la finition de la coupe assez décevante. A réserver pour de gros motifs rustiques.

Le pin cembro ou arolle

Posté : 20 février, 2009 @ 10:14 dans Essences de bois utilisées | Pas de commentaires »

C’est l’essence utilisée traditionnellement par les sculpteurs surtout dans les régions où il est abondant (Queyras, vallées intérieures alpines en général). Il est très tendre, idéal pour débuter bien qu’il soit difficile de passer à une autre espèce quand on y a goûté ! Les noeuds sont tendres eux aussi, et peuvent donc se sculpter. Les veines de ce bois sont très homogènes quant à leur dureté.

Le chêne

Posté : 20 février, 2009 @ 10:10 dans Essences de bois utilisées | Pas de commentaires »

Bois dur par excellence, il n’est pas facile à travailler au couteau d’autant plus qu’il est assez hétérogène au niveau de ses cernes. Les gros motifs sont difficiles à réaliser.  La finition peut donner un bon résultat.

Le tilleul

Posté : 20 février, 2009 @ 10:06 dans Essences de bois utilisées | Pas de commentaires »

C’est pour moi le bois le plus agréable à sculpter. Très homogène, tendre.

Le cutter

Posté : 20 février, 2009 @ 8:42 dans Matériel et outils | 1 commentaire »

Le cutter

Je n’utilise quasiment plus que cet outil. Il offre pas mal d’avantages si on le choisit bien :

- L’affûtage est toujours de bonne qualité avec la lame que l’on peut briser régulièrement. Chaque élément de la lame permet de travailler environ 2 heures ce qui est déjà bien. L’affûtage est constant car réalisé en usine et on peut donc prendre rapidement ses repères. Si on ne maîtrise pas l’affûtage, les premiers essais sont laborieux avec le couteau traditionnel, mais il est vrai qu’une fois la technique acquise, le tranchant du couteau est incomparable.

- Son coût est faible 6 – 8 € environ et on le trouve sans difficultés dans beaucoup de magasins ainsi que les lames de rechange.

- Sa lame peut se rentrer ce qui permet de la protéger et d’éviter de se couper.

- Le manche en métal est très robuste et la molette permet de bloquer la lame afin qu’il n’y ait aucun jeu.

Il faut bannir les modèles en plastique trop fragiles et ceux qui ne possèdent pas un blocage total de la lame. Il existe des modèles à lame droite spécialement conçus pour certains types de travaux de sculpture.

La molette de blocage

La lame

Un miroir pour ma fille Agathe

Posté : 19 février, 2009 @ 3:02 dans Réalisations | Pas de commentaires »

Vue d'ensemble du miroir (sans la glace !)

Sculptures du bas du miroir

La rosace de droite

La rosace de gauche

La rosace du haut

Signature, année et système d'accrochage

Le miroir vu de derrière 

C’est une de mes premières réalisations (après entraînement sur échantillons !). Je l’ai effectué pour la naissance de ma fille Agathe. Il est en chêne, le bois était très sec et donc très dur à creuser. Les motifs sont simples, l’emplacement pour le miroir a été réalisé à la défonceuse, il est d’un diamètre de 17 cm.

 

Le couteau de sculpteur

Posté : 19 février, 2009 @ 2:40 dans Matériel et outils | Pas de commentaires »

fvrier42009031.jpg

fvrier42009030.jpg

fvrier42009029.jpg

Le modèle présenté est un modèle « à tout faire » idéal pour débuter. Il permet de réaliser une grande quantité de motifs et son utilisation est aisée à condition d’avoir un affutage de très bonne qualité qu’il faudra refaire régulièrement. Il en existe différentes formes que l’on peut trouver dans les quincailleries pour 8 – 10 € environ.

 

Creations et delires en tou... |
thefamilylife |
ApRèS la pLuiE Cie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bijoux Jolifolie
| Tamellaht-Ahnif de Bouira
| laviedespinoza